S’il y a une chose qui ne change pas dans ce contexte particulier c’est celle de découvrir toujours autant de personnalités, de parcours, de talents et parmi toutes mes trouvailles à travers la lecture, la musique, l’art, il y a aussi la danse. Un univers que j’ai toujours adoré et que j’avais d’ailleurs photographier au tout début avec Wendy et Sophie. Cet univers me touche toujours autant qu’il me fascine.

Il y a quelque chose d’animal, de viscéral, de profondément puissant dans la danse – tous styles confondus- qui ne peut se ressentir que de manière toute personnelle. Il m’arrive de pleurer ou d’être profondément troublé grâces à des danseurs, des chorégraphies et c’est pour ça que de regarder ce monde-là est toujours aussi incroyable pour moi.

Je n’ai pas de grandes connaissances en matière de chorégraphes ou mêmes d’artistes officiant « derrière » les artistes mais il suffit de peu, grâce à internet, pour vite devenir fan d’une personnalité. Ca a été le cas pour le moi à travers Galen Hooks, une chorégraphe de renom et que j’ai découvert grâce à des vidéos youtube.

Mais ce qui m’a plu particulièrement est ce court métrage « Wait for me » dansant et chantant qu’elle a totalement réalisé. De la musique au storyboard en passant par la mise en scène et la chorégraphie, elle a orchestré elle-même tout ce projet artistique et c’est de toute beauté ! J’aime autant la mélodie qui est d’une douceur captivante et puis l’univers créé m’a fait penser au glamour des années 50. Sans oublier les danseurs et danseuses bien entendu qui sortent de leurs rôles premiers pour nous laisser entrevoir une histoire commune….

Petit plus : je suis d’autant plus fan quand le métissage est aussi joliment proposé, entremêlé…. chose que l’on voit trop peu à mon gout et qui pourtant mériterait d’être « quelque chose » de naturellement exposé dans tous les médias existants de nos jours.

Zeen Social Icons

Plus d'articles
Salon du DIY 2015
Save the date : le salon du DIY 2015 !