Une autre éducation…

Une fois n’est pas coutume, voici un article plus personnel que d’habitude mais qui reflète pas mal mes idées du moment : l’éducation de nos enfants ! Tout un programme me direz-vous et je ne saurai vous dire le contraire. La réalité c’est que je me pose énormément de questions sur comment éduquer ma fille ou plutôt comment l’éduquer en essayant de lui permettre d’être ce qu’elle est et non pas ce qu’elle devrait être.

Il y a peu j’ai mené mon enquête sur comment éduquer Zoé hors des sentiers battus mais surtout hors de l’éducation nationale telle qu’on la connait encore aujourd’hui. Comme beaucoup, la pédagogie Montessori m’intéresse, me plait même mais honnêtement autant je sais qu’un jour les études de ma fille auront un coût autant commencer dès la maternelle me semble élitiste et loin de la conception de la société de demain telle qu’elle commence à prendre forme.

Alors bien sûr, ces nouvelles écoles estampillées Montessori florissant un peu partout, il y a fort à parier que d’ici 5/10 ans, ces écoles deviendront une norme mais d’ici là Zoé aura déjà passé certains caps. Alors en continuant mes recherches, je suis tombée sur Céline Alvarez et ses « Lois naturelles de l’enfant » et je suis restée baba devant cette femme déterminée, intuitive et dans une démarche absolument incroyable : transformer le système scolaire ! Dans un de ces interviews, elle explique sa démarche basée sur les sciences du développement humain et fait un constat évident :

L’essentiel […] c’est cette petite lumière intérieure que les enfants ont en eux, cette sorte de moteur intérieur, cet enthousiasme et cette curiosité naturelle innée. Tout cela ne demande qu’à s’exprimer et à conduire l’enfant vers son propre chemin, vers ses propres talents, mais l’école, telle qu’elle a été pensée, a tendance à entraver cet élan naturel. Et ce, malgré les efforts considérables des enseignants qui s’épuisent à faire de leur mieux. Cela, je l’ai constaté toute ma scolarité, en grandissant à Argenteuil, en pleine ZEP. Je voyais autour de moi des enfants dont l’étincelle s’étouffait progressivement mais sûrement. L’école leur imposait des sujets tellement loin de leur problématiques, ils se désintéressaient, se retrouvaient en échec et perdaient confiance en eux. Or je suis convaincue que nous avons tous quelque chose d’unique à apporter au monde. Lorsqu’un enfant perd confiance en lui, c’est toute la société qui perd un de ses atouts majeurs qui, potentiellement, peut se retourner contre elle. Cela m’attriste beaucoup.

Une revisite de la méthode Montessori en somme mais avec l’appui des sciences cognitives, bases essentielles du fonctionnement de l’être humain, mais aussi de la linguistique française pour favoriser apprentissage et épanouissement aux enfants dès le plus jeune âge et leur permettre ainsi de progresser « naturellement » dans la connaissance et le savoir.

Je vous invite vivement à vous rendre sur son site qui est une mine d’informations incroyables mais surtout qui me réconforte dans l’idée que oui notre société se transforme, elle est même entrain de « se » révolutionner de l’intérieur mais le plus gros point négatif aujourd’hui reste le système et ceux qui la régissent encore. Car aussi incroyables, les résultats que Céline Alvarez, dans sa classe à triple niveau allant de 3 à 6 ans, a pu prouver en l’espace de seulement 3 ans, son projet n’a pas été soutenu par l’éducation nationale !!

En 50 ans à peine, on a vu nos modes de vie radicalement changé, tout a évolué de manière folle mais PAS l’éducation et je trouve ça sidérant. Alors oui, on a eu des réformes l’an dernier mais faites dans l’urgence, sans moyens et même si je suis ravie qu’on comprenne enfin que les activités sportives et artistiques sont tout aussi importantes que les autres matières, il n’empêche que l’éducation d’aujourd’hui est totalement obsolète et il est grand temps que cela change.

Et au vu des pseudos débats politiques du moment, je suis agacée de voir des gens « sans visions » nous gouverner. Mais ravie aussi, car le changement vient du peuple et il me semble que les parents d’aujourd’hui n’hésitent plus à prendre parti, sortent des sentiers battus aussi quand ils le peuvent. Ce qui serait bien maintenant c’est que nous puissions tous mettre nos enfants à l’école en ayant la certitude qu’ils évolueront à leurs propres mesures, sans barrières ni jugements : utopique ? Il y a 10 ans j’aurai dit oui mais là on y est, on commence à prendre conscience de ce monde qui se transforme et honnêtement je suis heureuse que Zoé fasse partie de cette génération : celle qui va vivre des bouleversements réels et qui va créer un monde en pleine conscience !

Toujours dans mes questionnements, mon frère m’a envoyé une vidéo assez révélatrice de cette nouvelle génération, peut-être même la 1ère (??) qui vit un réel changement et c’est aussi inspirant qu’intéressant :

Un exemple réel de ce qui nous attend…. et même si je trouve compliqué l’idée d’éduquer « seul » son enfant, peut-être est-ce là l’ébauche de la future école de nos enfants ?!

Comme disait Maria Montessori, on ne s’est pas trompés sur quelques détails, on a fait totalement fausse route… On sait par exemple que les relations positives à l’autre favorisent l’apprentissage. La bienveillance, l’amour, l’entraide entraînent la sécrétion de dopamine, de sérotonine, d’endorphines qui déclenchent la motivation, le bien-être et même l’empathie ! La bienveillance est un catalyseur des apprentissages et du bien-être. C’est le cercle vertueux dont je vous parlais. À l’inverse le stress, la compétition entraînent la sécrétion de cortisol, qui bloque la sécrétion de toutes ces molécules. Et on entre dans un cercle vicieux.

En attendant, j’ai vu que dans l’une des écoles de ma ville, il y a une institutrice qui adhère à la pédagogie de Céline Alvarez, affaire à suivre….

Et vous quelles sont vos questionnements ou votre vision sur l’éducation de nos enfants ?

Retrouvez moi sur Instagram, Hellocoton & Pinterest !

  1. Complètement convaincue par Montessori et Cécile Alvarez mais essayer de l’appliquer au quotidien n’est pas chose aisée… Même si des efforts sont fait dans certaines écoles, l’éducation nationale reste une vieille dame rigide. Les réformes, malheureusement, ne vont pas dans le sens de l’enfant…

    1. On y viendra et tout laisse penser que même si la vieille dame rigide résiste, il y a sa petite soeur appuyée par autant de parents que de professeurs qui sont prêts à avancer dans un monde nouveau et surtout totalement aux antipodes de ce qui existait alors je crois qu’il faut surtout rester positif et essayer d’être des parents différents aussi. Pas facile et au quotidien, parfois compliqué mais avec de l’envie et du partage on y arrivera ^^

  2. Bonjour,
    je ne te cache pas que je me fais également beaucoup de souci pour ma fille et l’école, elle n’y ait pas encore, mais ce monde, cette société et cette éducation qu’on nous impose ne sont clairement plus adaptés, et ne l’ont peut être même jamais été. on contraint les enfants à rentrer dans un moule, dans des cases, à apprendre ce qu’ils ont à apprendre sans jamais se soucier véritablement de leur bien-être, de leur souhait, de leur capacités… j’ai lu un peu le site de Céline Alvarez, c’est très intéressant et les résultats impressionnants. on peut tellement faire mieux !! c’est encourageant et j’espère que ça se mettre en place.

    1. Oui c’est encourageant et surtout ça veut dire que les gens sont prêts au changement du coup je me dis que dans les années à venir il y a de grandes chances pour que l’on soit témoin et acteur de vrai changement à ce niveau et même si ce sera compliqué l’envie est réelle alors croyons-y !

Un petit mot ?

Zeen Social Icons

Plus d'articles
Slow we are : une mode éco-responsable !