Westwing

Un air de printemps selon Westwing

Quand Westwing vous propose de découvrir leur tout nouveau guide de printemps avec plein d’idées déco et bien-être, on se dit « génial » mais quand en plus on vous propose de composer sa wishlist printanière grâce à leur e-book…on se sent chanceuse !

Oui parce que Westwing, si vous ne connaissez pas, c’est une plateforme de ventes privées axée décoration et arts de vivre, on y trouve toutes sortes de styles et de prix : c’est une très jolie vitrine aussi de tout ce qui se fait sur le marché et surtout des possibilités infinies en matière de déco, il faut juste être rapide…. ce qui malheureusement n’est pas du tout mon cas !

Alors leur guide justement est très complet, inspirant mais moi ce qui m’a le plus attiré ce sont les articles sur les plantes : un sur les potagers qui arrivent de plus en plus sur nos balcons et l’autre sur l’ikebana, l’art floral grandiose made in Japan. Donc pas de wishlist mais des envies à moyen terme !

Je dois faire une fixette sur les plantes en ce moment mais l’idée d’avoir un petit potager d’herbes aromatiques sur le balcon me tente beaucoup ! Du coup si on suit les conseils avisés de Gilles Guillot, le chef jardinier du Prieuré d’Orsan dans le Berry, voici en gros ce qui est nécessaire :

– Un coffre de 1m2 sur pied (redivisé en 9 casiers de 33 x 33 cm ayant une profondeur de 25 à 30 cm) ou des contenants de différentes formes prêts à l’emploi en jardineries.

– En terreau : un substrat aménagé, au drainage efficace avec au fond 5 à 7 cm de gravillonnage + une couche drainante de Bidim et un mélange de terre de jardin, terreau horticole et sable.

– Outils pour entretenir car il faut bêcher régulièrement : ceux conseillés aux enfants !

– Disposition des herbes : Au centre, placez la sauge et le romarin, qui pousseront le plus haut. Autour, la ciboulette, le thym, les menthes, l’oseille, le basilic…

– Arrosage : en fonction du temps, environ deux à trois fois par semaine. Il faut attendre environ 3 à 4 semaines pour récolter.

Ca n’a pas l’air si compliqué alors qui sait si je ne me laisserais pas tenter par un vrai potager urbain ! Comme c’est très tendance aussi en ce moment, il y a quasiment toutes les enseignes (Ikea, Leroy Merlin, balsac…) qui proposent des mini potagers spécial balcon et l’intérêt en plus du coté esthétique et pratique, ce sont les prix qui vont ravir toutes les bourses.

Passons maintenant à l’ikebana avec sa définition par le maître ikebana : Thomas Thai Mai Van.

« L’ikebana signifie  « faire vivre les fleurs » et cela correspond à l’art floral traditionnel japonais. Apparu au XIIème siècle, il était initialement réservé aux moines et aux aristocrates, puis aux samouraïs. C’est à partir du XVème siècle que le prêtre Ikenobo Senkei, a codifié et formalisé cet art. J’ai personnellement été formé au sein de l’école ikenobo, existant depuis 550 ans, dont je suis maintenant enseignant. » 

« L’ikebana est un hymne à la beauté visible et invisible de la nature et de la vie. Si l’observation de la nature est une base importante, cet art laisse place à une large créativité. On exprime nos sentiments et notre psychologie du moment par le langage des plantes et des fleurs.

L’ikebana contribue à un retour aux valeurs de base. Cet art amène à un bien être, à un épanouissement personnel. Lorsque j’enseigne l’ikebana, j’ai plaisir à entendre les étudiants parler de zénitude. »

« Il est important de veiller à observer comment les végétaux se sont développés, dans leur recherche de la lumière et de créer une structure harmonieuse avec le vase et l’espace environnant. La composition devra être basée sur l’asymétrie, et sur un espace vide et épuré. »

Lors de mon séjour au Japon, j’ai souvent admiré ces compositions incroyables mais je me souviens aussi avoir assisté, en tant que spectatrice, à une leçon et ce qui m’avait frappé alors c’était le rythme du maître ikebana : tout était emprunt de finesse, de douceur dans l’art de prendre les fleurs une par une, de les toucher, de les manipuler… beaucoup de patience, de bienveillance et de sérénité se dégageait du maître mais aussi de ses étudiants. Et je veux bien croire que dans notre société qui aime aller vite, retrouver un calme intérieur en s’occupant de fleurs doit apporter un bien-être incroyable !

J’espère que cette jolie parenthèse verte vous aura plu ! Un grand merci à Westwing de m’avoir replongé dans ce monde et n’hésitez pas à découvrir leur guide !

Pour retrouver mes tableaux d’inspirations, suivez-moi sur  Pinterest et Instagram pour le reste

Zeen Social Icons

Plus d'articles
Des cafés fleuristes à tester !