Sur ma table de chevet : Toutes les histoires d’amour du monde de Baptiste Beaulieu

J’ai découvert Baptiste Beaulieu grâce à ses stories sur instagram et étant intriguée par ce médecin romancier, j’ai voulu découvrir ses écrits. Sa vision médicale et profondément humaine de notre époque m’a donnée envie de commencer à le lire par un titre que je trouvais des plus jolis : Toutes les histoires d’amour du monde. Et contrairement au roman de Ian McEwan que j’aurai lu avec difficulté (au moins trois semaines pour m’obliger à le terminer), celui de Baptiste Beaulieu a été dévoré en 3 jours !

Résumé : à la mort de Moise, sont découverts cachés trois carnets relatant sa vie et révélant un secret jamais avoué. Ces carnets sont destinés à une femme dont son fils et petit-fils ne savent rien. Ce dernier, Jean, décide de partir sur les traces de son grand-père pour découvrir ce passé inconnu et ainsi recréer un lien perdu avec son propre père…

Sous forme de récit autobiographique, on lit (avec délectation) plusieurs histoires à fois : celle de Moise, cet homme qui a perdu son père lors de la guerre de 14-18 et qui va se retrouver projeté dans celle de 1940, celle de Jean (le petit fils) et ses voyages pour tenter de remonter le fil de la vie de Moise et puis des « passants » rencontrés dans le train, dans un café et dont Jean va leur donner une envergure inédite se focalisant essentiellement sur l’amour que tous portent à leurs prochains.

Beaucoup de thèmes sont abordés et j’ai aimé ce mélange savoureux entre le passé et le présent, ce qui a radicalement changé dans notre rapport aux autres via les années qui ont suivi la deuxième guerre mondiale et ce qui nous anime aujourd’hui. Tout n’a pas changé mais les mentalités ont évolué, l’amour avec et avec ce roman Baptiste Beaulieu nous offre un panorama générationnel des plus intrigants mais si profondément personnel. Impossible de ne pas ressentir d’empathie pour tous ces personnages et puis il a le mérite de nous replonger nous-mêmes dans nos propres rapports familiaux…. Une lecture superbe que je vous recommande chaudement !

Tous les jours, toute la beauté du monde vient nous visiter, l’ignorez-vous ? Elle éclate là, sous nos yeux. Elle est dans un baiser furtivement donné. Dans ces mains réunies plus fort. Dans le rire innocent et sans objet de nos enfants (….) Elle change d’habits tous les jours, toute la beauté du monde ! Et ce n’est jamais chose aisée que de la reconnaitre. Nous devrions passer les 24 heures de nos jours, 365 jours par an, toutes les années de nos vies ici-bas, à reconnaitre ses masques.

Je n’ai qu’une envie désormais découvrir les autres romans de Baptiste Beaulieu qui semblent tout aussi bien !

Zeen Social Icons

Plus d'articles
La Fille à Panier
Les lectures de Zoé #2