Sur ma table de chevet : Le soleil & les fleurs de Rupi Kaur

Cela fait quelques mois que j’ai envie de découvrir le monde la poésie. Aussi étrange que cela puisse paraitre, j’ai peu lu de poésies ou tout du moins, le peu que j’ai lu ne m’a pas forcément marqué. Mais une espèce de déclic est apparu il y a peu, qui m’a donné envie de me plonger un peu dans ces lectures autant par curiosité que par envie d’onirisme marqué. La poésie est un art exigeant et assez particulier et je n’ai rien trouvé de mieux que de m’y lancer à travers Le soleil & les fleurs de Rupi Kaur.

J’ai souvent vu son livre dans les rayons et j’ai mis du temps avant de finalement l’acheter. J’appréhendais de ne pas aimer je crois (oui c’est une réflexion étrange mais c’est ainsi ^^). J’ai eu raison de le prendre parce que j’ai été totalement prise au dépourvu et on peut dire que pour une fois je suis sortie de ma zone de confort avec bonheur !

Rupi Kaur c’est une auteure canadienne, aux origines indiennes et cela a son importance car sa poésie embrasse littéralement cette facette d’elle-même mais aussi son rapport aux autres. Et puis il y a beaucoup de rage, de colère par rapport à la position de la femme que j’ai trouvé pertinent et joliment décrite. Il y a aussi beaucoup d’amour !
J’ai aimé sa simplicité, sa générosité et la beauté des mots tout autant que le brassage incroyable des poèmes qu’elle a transposé !

 

 

 

C’est la recette de la vie

disait ma mère

lorsqu’elle me tenait dans ses bras quand je pleurais

pense à ces fleurs que tu plantes

dans le jardin chaque année

elles vont t’apprendre

que les gens aussi

doivent se faner

tomber

pourrir

se redresser

pour fleurir

Elle ne laisse pas indifférente et j’ai aimé ses prises de position très forte sur la femme, sur l’être humain dans sa globalité, dans sa générosité mais aussi sur les racines, ce que c’est qu’être enfant d’immigrés, ce que c’est que de naviguer entre plusieurs cultures, ce qu’est être plurielle, être une femme, un être à part entière, une lumière, un soleil…
Une découverte fantastique et merci a cette auteure talentueuse de donner du relief au métissage qui pour moi est une réalité que je trouve si peu et si mal investie dans notre société….

Zeen Social Icons

Plus d'articles
A la découverte des magazines anglo-saxons