L’éclosion des arbres fruitiers : ma saison préférée s’installe !

Je fais partie de celles qui détestent l’hiver et qui, arrivée fin janvier, comptent les jours avant l’arrivée du printemps ! Nous voilà ENFIN entrer dans ma saison préférée et j’espère pouvoir en profiter comme chaque année avec cette fois-ci l’envie tenace de cultiver des arbres fruitiers !

Petit aparté sur ma présence plus disparate depuis janvier, je n’éprouve plus autant de joie qu’avant à écrire sur la déco, la papeterie ou à faire des DIY : la faute à une saturation de beaucoup de choses et surtout une envie de changement pour m’ouvrir sur des intérêts plus artistiques…. Affaire à suivre donc !

Ce qui ne change pas par contre, c’est mon intérêt toujours plus grand pour les fleurs ! Et comme Monsieur a décidé de se lancer pour de bon dans la culture d’un petit potager maison, je me suis dit qu’en plus de mes jolies plantes, je pourrai enfin me lancer dans la culture de fleurs.

En fait, cela fait 2 ans qu’on y pense, qu’on a tenté des choses (sans grand succès) puis on se disait « on a pas de jardin, à quoi bon essayer sur notre balcon ? » Petites barrières psychologiques qui, finalement, n’auront pas eu raison de nous cette année !

Donc pendant que Monsieur s’active à nous confectionner un petit potager, j’ai commencé à regarder quelles types de fleurs j’allais bien pouvoir cultiver sur le balcon. Et de mettre littéralement perdue en chemin en demandant dans toutes les boutiques de fleurs et plantes, connues et moins connues, s’il était convenable de cultiver des arbres fruitiers en pot ?

Ca ne vous a pas échappé mais depuis quelques semaines, les arbres fruitiers sont en fleurs et quel spectacle non ?! Je suis toujours en extase devant les prunus qui sont les arbres à fleurs emblématiques du Japon. Et oui, quand on est amoureuse d’une culture, difficile de s’en passer. Pour être honnête, je pensais ces arbres uniques au monde et donc visibles uniquement là-bas : l’inculte totale ! C’est le jour où je suis restée interloquée devant un arbre qui y ressemblait fortement en plein Paris que je me suis trouvée très bête ^^

Donc j’ai appris qu’il existait plusieurs variétés de ces arbres connus sous le nom de prunus et qu’en parallèle de ces pruniers, il y avait des arbres à beautés égales du coté des pêchers, amandiers et autres pommiers. Petit tour d’horizon de ces beautés printanières :

Les Pruniers « Cerisiers d’ornements » Ou Prunus

Mes préférés ! Ce sont les fameux « sakura » où tous les japonais se pressent chaque année en famille pour fêter Hanami : l’arrivée du printemps. Symbole de la beauté éphémère, de l’impermanence, on souligne toujours la délicatesse de ses pétales, sa poésie mais aussi sa fragilité. Une ode à la vie pour ce qu’elle a de beau et de court à offrir !

J’ai découvert qu’il en existait 250 variétés et si vous y prêtez bien attention, certaines ont des branches très hautes, tendues vers le ciel, d’autres sont plutôt tombantes, certaines sont blanches, d’autres roses….

Si singulières, elles sont superbes et reconnaissables de très loin.

Jardin ou potager ?

En France, les variétés les plus répandues sont les prunus serrulata et ils doivent -malheureusement pour moi- être planté sur des sols drainants et frais, en évitant l’humidité pour prévenir des maladies. Mais il existe une variété qui peut se cultiver en pot puisque ces cerisiers sont nains : les « Prunus incisa Kojo no mai« . Dans ce cas, il faut bien sur privilégier les très grands pots pour qu’il puisse tenir plusieurs années. Avec son aspect un peu banzai, il peut être taillé avec parcimonie.

J’étudie sérieusement cette solution étant tellement amoureuse de cet arbre !

Les pêchers, amandiers à fleurs 

De la famille des prunus également, ces arbres fruitiers sont peut être moins fêtés mais restent tout aussi spectaculaires et majestueux de par leurs floraisons blanches et roses. Connus sous les noms de prunus triloba (amandiers) et prunus persica (pêchers), ils sont aussi recherchés pour leurs valeurs décoratives et leurs attractions pollinisatrices.

Jardin ou potager ?

Pour mon plus grand bonheur, ils sont aussi cultivables en pots et si l’entretien est différent selon la variété, il est possible de cultiver des pêches ou des amandes même si ces dernières ne sont pas forcément comestibles (surtout pour les amandiers de Chine reconnaissables par leurs pétales roses).

Les pommiers

On reste dans la famille des Rosacées mais pour découvrir un autre espèce, celle des Malus. Celui que l’on connait pour en savourer ses fruits est le malus domestica mais ici celui dont je vous parle est à fleurs uniquement. Aussi beau que ses cousins, sa période de floraison reste tout aussi somptueuse.

Jardin ou potager ?

Les pommiers à fleurs sont plantés pour leur aspect ornemental mais aussi pour favoriser la pollinisation ! Il est aussi possible de les cultiver en pot et de les cultiver plusieurs années s’ils sont suffisamment drainés.

Alors vous en dites quoi ? Au début de mes recherches, j’étais sceptique. L’idée d’enfermer un arbre fruitier dans un pot me semblait contre nature puis en voyant qu’il existait des variétés naines et qu’il était possible de les cultiver plusieurs années sur un balcon ou une terrasse, j’avoue avoir un peu réfléchi et être tentée… A voir !

L’avantage de ces arbres, puisqu’ils sont surtout ornementaux, c’est leur utilité dans le processus de pollinisation. Tout le monde sait désormais que la disparition des abeilles est une réalité et que la seule manière de contrer cette irresponsabilité environnementale (et humaine !) est bel et bien de faire, chacun à son échelle, une contribution écologique. Et puis voir les abeilles et autres insectes butiner est un spectacle que l’on a bien trop perdu alors voir venir jusque sur nos balcons devrait réellement nous réjouir aujourd’hui 🙂

Zeen Social Icons

Plus d'articles
Mona by My Little Paris
Mona by My Little Paris