La double exposition en portraits

Voilà un procédé que j’affectionne énormément tant les rendus peuvent être époustouflants ! La double exposition, comme je vous l’expliquais avec le travail photographique de Louis Dazy, est un concept qui permet de superposer 2 photos. Les possibilités sont infinies mais il existe deux types de process : numérique (entendez digital) ou analogique. La double exposition en portraits est un processus très prisé des photographes et des artistes parce qu’il permet de créer des silhouettes fantomatiques ou poétiques mais surtout c’est l’idée de pouvoir fusionner 2 mondes -voire le double-.

En digital, la double exposition se crée sur photoshop. On va jouer sur la manière dont on veut superposer les images : en incrustration, en densité, en lumière… Là tout est question d’harmonie visuelle et très souvent les portraits se confondent avec d’autres portraits, des fleurs ou paysages.

En analogique, le process est plus aléatoire car tout se joue sur la pellicule. Si on aime les surprises c’est génial parce que là impossible de visualiser les effets, les couleurs ou le rendu final ! Après tout est une question de maitrise de son appareil. Il faut savoir que beaucoup d’appareils proposent cette fonctionnalité directement (et même sur les derniers reflex d’ailleurs!) comme c’est le cas de mon Lomo Instant ou de mon superbe Lubitel 2, trouvés sur le bon coin pour trois fois rien ! Sinon et pour les fans de bricolage, il existe pas mal d’astuces pour créer des superpositions via les polaroids, les instax : youtube sera votre ami.

Aujourd’hui, je vous présente mes créations en double exposition créées sur photoshop avec comme modèles Annélie, une amie qui a bien voulu se prêter au jeu en avril dernier, et moi-même. L’occasion de tester le mur blanc de notre salon à défaut d’avoir encore investi dans des fonds blancs ou de couleurs. Entre temps, j’ai appris à créer des palettes de couleur sur photoshop pour créer des ambiances particulières, on verra ça plus tard 🙂

L’auto-portrait comme support à la double exposition

L’autoportrait. Voilà une question que je me suis posée longuement et à répétition : dois-je faire de l’autoportrait pour expérimenter ? ». Au début, je trouvais ce procédé très narcissique et n’y voyait rien d’autre que du selfie amélioré à l’ère des réseaux sociaux. Puis force a été de constater que trouver des modèles pour poser n’est pas une mince affaire donc à défaut de modèles, je me suis dit « Pourquoi pas moi ?! ». Et c’est ainsi que j’ai compris que la démarche de l’auto-portrait, au-delà du manque de ressources, était aussi une manière d’explorer le monde artistique différemment.

Et de voir ma perception des autoportraits comme des cheminements artistiques à part entière et de redécouvrir les auto-portraits fait par tous les peintres et photographes du siècle dernier, leurs natures, questionnements, interrogations et démarches intellectuelles pour comprendre à quel point ma vision première était totalement erronée.

Passées les premières impressions, quasiment épidermiques et les réflexions « superficielles » sur mes défauts physiques, j’ai essayé de trouver des postures et attitudes qui me permettaient d’insuffler des pensées et des états à travers mon enveloppe charnelle. Pour ce 1er jet, je ne suis pas trop mécontente des résultats et de se voir comme un instrument plutôt que comme une personne est très libératrice.

Continuer à faire des auto-portraits, et les aborder comme matière pour faire de la double exposition, peut être aussi une manière de dompter des impressions et des envies à recréer avec des modèles alors à voir pour la suite de mes projets photos.

Fan des ambiances de nuit tokyoite et des paysages très photogéniques d’Asie, j’aime combiner les portraits avec des visuels de rue ou des devantures esthétiques mais je n’en suis qu’au début du process, j’espère donc progresser pour ensuite proposer d’autres visuels. Et bien entendu, dans un futur plus ou moins proche, le faire directement en analogique…

Vous pouvez désormais aussi mes photos sur Behance ou sur mon portfolio !

Zeen Social Icons

Plus d'articles
Corée La Fille à Panier
Insta’#3 : Les cafés coréens