La Fille à Panier

DIY * Créer (enfin) ses tampons *

Oui enfin (!!!) car comme vous l’avez lu lors de mon atelier avec Ishtar Olivera, créer des tampons faisait parti de mes DIY « absolument à réaliser » pour enfin passer à la vitesse supérieure dans mes créations de cartes. Oui car j’ai pas mal d’idées d’un point de vue purement créatif mais pour réaliser aussi bien du digital que du manuel prend du temps, surtout quand on est totalement novice et autodidacte et comme toujours j’ai besoin d’emmagasiner un maximum d’infos avant de me lancer.

Plus d’excuse désormais vu que je connais les techniques de base et que maintenant l’univers des possibles s’ouvre à moi ^^ – moment révélations !!-. J’espère apporter ma petite pierre à l’édifice des DIY 100% tampons et si mes explications ne sont pas claires, n’hésitez pas à me faire signe ! Place au DIY :

La Fille à Panier

Matériel :

  • Gouges de différentes tailles (au moins 2)
  • crayon papier
  • cutter ou lame coupante
  • tampon mousse/gomme/caoutchouc spécial tampon (tout est possible !)
  • feuilles cartonnées ou cartes aux grains épais
  • feuille de calques

Etapes :

1/ Décalquez le motif  de votre choix. En 1er, il vaut mieux se lancer dans un petit format histoire de ne pas gâcher votre mousse. (j’avais ce petit dessin depuis des années, trouvé dans une édition Taschen spécial Japon et malheureusement je ne sais pas qui est l’artiste derrière cette bouille !!)

2/ Retournez votre calque sur la gomme/mousse et grattez-le avec votre doigt ou repassez au crayon pour que le motif adhère

3/ Avec votre lame/cutter, détourez la forme de manière à obtenir un 1er bloc de votre tampon. Ce sera plus facile ensuite à travailler et à former

La Fille à Panier

La Fille à Panier

La Fille à Panier

La Fille à Panier

La Fille à Panier

En petit bloc, il est plus de travailler et façonner le tampon. Vous voilà avec une 1ère idée du tampon final.

4/ Avec une gouge, détourer délicatement la silhouette de votre motif. Important : ce n’est pas la gouge qui tourne mais le tampon. Votre gouge doit rester quasiment immobile et c’est votre main gauche (si vous détourez de la droite) qui doit tourner.

La Fille à Panier

La Fille à Panier

La Fille à Panier

Une fois la silhouette détourée, on peut commencer à tailler l’intérieur du dessin et c’est là que ça peut devenir un peu plus périlleux sachant que ce que vous enlevez ressortira « vierge » et que ce que qui restera en relief ressortira comme motif final. (J’espère que je suis claire dans mes explications ^^). C’est ce qu’on appelle les lignes positives et/ou négatives.

La Fille à Panier

La Fille à Panier

N’hésitez pas -pour être plus à l’aise- à découper votre tampon au plus près de la silhouette quitte à affiner ensuite votre tracé. Comme vous le voyez, j’ai commencé à tailler l’intérieur du visage en ne gardant en relief que la silhouette, les sourcils et les yeux (pour les faire ressortir une fois tamponnés).

La Fille à Panier

La Fille à Panier

Astuce : si votre gouge est trop épaisse, utiliser le cutter ou une lame fine pour les détails plus petits et pour éviter de vous rater (^^). Là mon visage est sculpté, reste plus que le corps à tailler ensuite et là j’ai eu quelques loupés ! Ishtar insistait sur le fait que oui on rate parfois souvent à jouer les perfectionnistes et que les 1ers tampons ne ressemblent pas toujours à ce que l’on avait en tête : je confirme ^^ !

La Fille à Panier

Astuce 2 : utiliser l’embout de vos critériums pour faire des ronds ou parfois pour détourer des formes => faciles et super pratique !

La Fille à Panier

Astuce 3 très utilisée : il faut tester ! Et oui car en testant avec l’encre, on se rend tout de suite compte de ce qui va, ce qui reste à améliorer et là mon encre y est passée ^^! Une fois ma sculpture terminée, voilà ce que j’ai obtenu et donc j’étais un peu déçue en vrai (oui oui perfection quand tu nous tiens).

La Fille à Panier

Alors après quelques découpages ici et là, j’ai fini par m’arrêter à cette silhouette là :

La Fille à Panier

Et elle me plait un peu plus même si j’ai pas mal de choses à revoir. Bon mais je garde aussi en tête ce que Ishtar nous expliquait : un tampon n’est jamais définitif, il suffit d’ajouter des éléments au feutre ou au crayon pour obtenir ensuite un motif plus élaboré.

Alors pour mon 1er tampon, je tairais la perfectionniste qui sommeille en moi et dirais que je suis plutot contente de mon petit bonhomme et avec quelques ajustements par la suite, je finirais par lui donner l’expression que je lui souhaite ^^! J’espère que ce petit DIY vous a plu (que j’ai été clair dans mes explications !!) et que ça va vous donner envie d’en créer et de me les montrer ensuite….

Pour ma part, j’ai déjà 5 feuilles de calques remplies à tamponner et mon idée sera bien évidemment de vous les montrer mais aussi créer de jolies petites choses par la suite…. To be continued !

Retrouvez moi sur Instagram, Hellocoton & Pinterest !

Zeen Social Icons

Plus d'articles
La Fille à Panier x Agent Paper
La nouvelle collection d’Agent Paper !